Biotech USA Nice - La perte de poids rapide est simple mais dure.

janvier 09, 2020

La perte de poids

Du sportif aguerri préparant une compétition, à la jeune fille désirant se remettre en forme avant l’été, en passant par « Monsieur bonnes résolutions », fortement intéressé par l’idée de se reprendre en mains après les excès des fêtes… Nous sommes nombreux à être concerné par la perte de poids. Amis lecteurs, voici un petit rappel pour y voir plus clair, et vous permettre d’atteindre plus rapidement vos objectifs.

Régime, sèche, dégraissage, … Entre perte de poids et perte de gras.

Lorsqu’on parle de perte de poids, on entend tout et son contraire. Il faut donc savoir faire la distinction entre plusieurs termes.

On parle derégime pour désigner un changement alimentaire conséquent. C’est un terme assez général qui est le plus répandu lorsqu’on parle de maigrir. Pour un régime, le but recherché est seulement une perte de poids, peu importe si du gras ou du muscle a été perdu. Il peut concerner aussi bien les personnes sédentaires que les sportifs de tout niveau. 

Lasèche est un régime dont le but recherché est la perte de gras exclusivement, tout en conservant un maximum de muscle. Elle s’adresse donc aux sportifs intermédiaires ou avancés qui souhaitent définir et sculpter leurs corps. Dans le milieu du culturisme, on parle également dedégraissage (le terme sèche étant réservé pour une compétition où l’objectif est de descendre à un très bas pourcentage de masse grasse).

Le secret de la perte de poids : le déficit calorique.

Certains vous diront que pour perdre du poids, vous ne devrez manger que de la salade et des tomates pendant 3 mois. D’autres vous conseilleront leur nouveau programme « Perdez 20kg en 2 semaines » à 500 euros. Inutile de vous laisser prendre dans ce genre de clichés répandus par Internet. 

Il faut savoir que la perte ou la prise de poids dépendent presque uniquement des calories que nous absorbons. Ces calories apportées par l’alimentation constituent notre total calorique, ouapport d’énergie

Pour vivre et exister, nous brulons quotidiennement des calories dont notre organisme se nourrit afin de pouvoir effectuer certaines taches (respirer, travailler, faire du sport, …). Ces calories brulées constituent notre dépense calorique, oudépense d’énergie. 

La dépense énergétique et l’apport énergétique représentent à eux deux notre équilibre énergétique, ou balance énergétique

Pour en revenir à notre sujet : pour perdre du poids, il va falloir manger moins que ses besoins, c’est-à-dire que le total calorique soit inférieur à sa dépense calorique, et donc provoquer un déficit calorique.

Tout réside donc dans le déficit calorique.

Comment ça se passe dans la pratique ?

Il existe deux façons simples de provoquer un déficit calorique ;

  • En augmentant sa dépense calorique : s’entrainer en salle de sport, faire du cardio, augmenter son activité physique générale…
  • Par exemple si on brule 2000 calories au cours de la journée, et que l’on consomme également 2000 calories, il faudra rajouter une activité supplémentaire dans la journée comme un footing qui brulera 200 calories en plus et on provoquera donc un déficit de 200 calories (2200-2000).

  • En diminuant son apport calorique : manger moins, tout simplement !
  • Par exemple, si on brule 2000 calories au cours de la journée, il faudra consommer moins de 2000 calories pour perdre du poids. Si on mange 1800 calories, on provoquera alors un déficit calorique de 200 (2000-1800), et on commencera à perdre du poids.

    L’alimentation pour la perte de gras

    Dans le cadre d’une sèche ou d’un dégraissage, en plus de provoquer un déficit calorique, il faudra également faire attention à la répartition des différents macronutriments qui sont consommés : 

    • Pour les protéines : Conservez une teneur relativement élevée (de l’ordre de 2gr/kg de poids de corps), afin de conserver au maximum vos muscles pendant votre perte de poids. N’oubliez pas qu’en cas de manque, l’organisme cherchera à bruler les premières sources d’énergie à disposition…  
    • Pour les glucides : ce sera eux qu’il faudra diminuer en priorité. En effet, privé de glucides, le corps cherchera à puiser dans vos graisses pour trouver une nouvelle source d’énergie. De plus, il faudra éviter les glucides à index glycémique élevés, afin de garder soninsuline la plus stable possible ; l’insuline étant l’hormone responsable du stockage des glucides sous forme de graisse
    • Pour les lipides : à adapter selon vos envies et vos goûts. Ils peuvent être utilisés dans le cadre d’une diète cétogène, mais n’auront que très peu d’impact dans le cas d’une diète classique. Comme en prise de muscle, évitez lesacides gras saturés qui augmenteront votre résistance à l’insuline, et diminuerontla lipolyse (l’utilisation des graisses corporelles pour fournir de l’énergie)

    A noter qu’il existe de nombreuses applications mobiles vous permettant de gérer votre diète correctement en tenant compte de votre total calorique et de la répartition des différents macros et micronutriments. 

     

    Les compléments alimentaires 

    On ne le répètera jamais assez, mais aucun complément alimentaire n’est magique ! Ce sont juste des moyens qui peuvent vous permettre d’atteindre vos objectifs plus rapidement s’ils sont utilisés correctement. 

    Dans le cas de la perte de poids, et surtout de la perte de gras, nous vous conseillons notre bruleur de graisses  FAT-X. Il vous permettra de  booster votre perte de poids et  favorisera l’utilisation des graisses de votre organisme en énergie en limitant l’impact des glucides sur votre insuline. De plus vous vous sentirez en  meilleure santéet ressentirez beaucoup moins les effets de la faim causé par le déficit calorique. À noter que  vous pouvez utiliser ce complément dans le cadre d’un régime ou d’une sèche.

    Vous trouverez FAT-X en cliquant ici. 

     

    Pour l’entrainement : cardio ou musculation ?

    Chacune de ses pratiques vont provoquer une dépense calorique. En fonction de vos objectifs, il serait intéressant de privilégier l’une ou l’autre. 

    • Perte de poids : peu importe votre choix, les deux conviendront parfaitement. En augmentant simplement votre dépense calorique en rajoutant une activité physique plus ou moins intense, vous serez en mesure de perdre du poids
    • Perte de gras : privilégiez la musculation. Elle forcera votre organisme à puiser dans les graisses de votre organisme. Il faudra cependant essayer de conserver vos charges le plus longtemps possible et éviter de perdre votre force trop rapidement. Le cardio à l’inverse, aura tendance à bruler tout sans distinction, gras et muscle. 

    Ne vous précipitez pas !

    Une perte de poids (et de gras surtout) doit se faire le plus lentement et de la manière la moins frustrante possible. Si vous changez toutes vos habitudes alimentaires du jour au lendemain, il y a fort à parier que vous ne teniez pas plus de 2 jours et que vous sautiez sur des pizzas et des burgers à la première occasion. 

    Allez-y progressivement. Commencez par réduire petit-à-petit vos calories ou rajoutez une activité physique par-ci par-là dans la semaine. Vous vous verrez évoluez et cela vous poussera à continuer. 

    Dans le cadre d’une sèche, n’allez pas au-delà d’une perte de poids de 500 grammes/semaine. Plus que ça, vous risquez de perdre une grande quantité de muscles et vos performances à l’entrainement risquent de chuter rapidement !

    A vous de jouer !

    Vous avez à présent toutes les cartes en main pour commencer une perte de poids efficace en fonction de vos objectifs. Cela vous demandera simplement un peu d’organisation, et surtout de la volonté… Votre motivation se reflètera à travers vos progrès !

    Rendez-vous pour l’été prochain ! 😉


    éVENEMENTS, Nouvelles , Nouveautés, infos pratiques et promotions actuelles